Top
<strong>Q</strong>ue faire en Guadeloupe ? Voici ma sélection des 10 endroits à ne pas manquer lors de votre séjour aux Antilles !

 

1. La pointe des Châteaux – Saint-François

En Guadeloupe, la Pointe des Châteaux est le site le plus visité. Avec près de 500 000 visiteurs chaque année, cet endroit se situe à 11km de la commune de Saint-François. Ne vous méprenez pas et contrairement à ce que l’on pourrait penser, cet endroit ne comporte pas le moindre château.. Plutôt curieux, n’est-ce pas ?

La pointe des Châteaux doit son nom à la communauté religieuse des Capucins qui en 1683, en a fait sa paroisse.

Ce spot mérite largement le détour car le site est exceptionnel. Si vous avez la possibilité de venir contempler le lever du soleil, foncez, le spectacle sera magique.

Pour y accéder :

Longez la plage et prenez de la hauteur en empruntant le chemin qui mène jusqu’à l’immense croix. C’est ici, que vous aurez une vue panoramique sur la côte. Aussi, face au vent et aux vagues déchaînées, vous devriez apercevoir l’île de la Désirade.

Amis Bretons, un sentiment de déjà vu pourrait bien vous envahir… Comme un rendez-vous en Bretagne avec quelques degrés de plus au thermomètre.

2. La plage du Bois Jolan – Saint-Anne

Située à l’est de Sainte-Anne, la plage de Bois Jolan est mon coup de coeur sur Grande-Terre. Bordée d’une immense cocoteraie et de multiples amandiers, cette endroit est digne d’une carte postale. Avec plus de 2 kilomètres de sable blanc, la plage du Bois Jolan séduit les familles avec enfants. Grâce à la barrière de corail, l’eau est peu profonde et très calme. Ainsi, la plage du Bois Jolan c’est la recette idéale pour une journée Farniente.

3. La Désirade

Située à une dizaine de kilomètres de Grande-Terre, une journée à la Désirade c’est l’assurance d’une bonne déconnexion. Cette île est la moins connue des îles de Guadeloupe. Avec une population de 1 700 habitants, vous découvrirez la beauté de ce caillou sauvage de 11 kilomètres de long pour 2 kilomètres de large. Entre randonnées, cactus, plages sauvages et iguanes vous ne pourrez que tomber sous le charme de ce relief si singulier.

4. Cascade Bis – Basse-Terre

Basse-Terre abrite d’incroyables paysages naturels et compte de nombreuses cascades. Il serait difficile de comptabiliser le nombre exact de ces chutes sur l’île. Lors de votre séjour, ne manquez pas la cascade bis qui est moins fréquentée par les touristes.

Très facile d’accès, après 15 minutes de marche au coeur d’une végétation luxuriante, vous accéderez au bassin. Plus intimiste, malgré que sa fréquentation grandissante via les réseaux sociaux, la cascade Bis, est un véritable havre de paix et de fraicheur.

5. Les Chutes du Carbet – Basse-Terre

Ces fameuses chutes se situent sur la commune de Capesterre-Belle-Eau. Au nombre de trois, les chutes du Carbet doivent leur nom à la rivière du Grand Carbet qui prend sa source dans le massif de la Soufrière.

Avec un saut de 115 mètres de hauteur, la première Chute est la plus haute. Attention, elle n’est cependant pas la première sur le parcours. Pour y parvenir, il faut compter 3h aller-retour depuis l’aire d’accueil du Carbet. Le sentier qui mène à cette première chute est long, parfois aménagé mais aussi escarpé. Le niveau de marche est de difficulté moyenne mais l’effort en vaut la peine. Un conseil, partez à la découverte de ces chutes le matin, de bonne heure.

La seconde chute fait un plongeon de 110 mètres de haut. De part son accessibilité (45 minutes aller-retour depuis le parking), elle est la plus touristique des trois. Le sentier est aménagé, et même accessible aux personnes à mobilité réduite.

La troisième Chute, qui est de loin ma préférée, culmine à 20 mètres de hauteur. Avec le plus important débit de Guadeloupe, cette chute se jette dans un large bassin où la baignade est autorisée.  Attention, cette dernière n’est plus accessible depuis le chemin indiqué à l’aire d’accueil. Pour y accéder en moins de 1 heure, empruntez un autre itinéraire, plus au sud, depuis le bourg de Capesterre-Belle-Eau (D.3).

6. Le Bassin Paradis

Pour y accéder, emprunter l’escalier à gauche des panneaux d’indication du parc national. Après 15 minutes de marche au beau milieu de la forêt tropicale, vous atteindrez le bassin. Place à la détente !

7. Le Volcan de La Soufrière

L’ascension de La Soufrière, incontournable lors de votre séjour en Guadeloupe ! Très souvent le sommet dans les nuages, il culmine à 1467 mètres d’altitude. Encore en activité, il est le plus haut sommet de la zone des Petites Antilles.

Au départ des Bains Jaunes, empruntez le sentier du chemin des Dame pour une ascension d’environ 2 heures. Son ascension est sans aucun danger et très bien balisée. En revanche, accrochez-vous, les 30 dernières minutes sont les plus physiques. Une fois là-haut, la vue panoramique est à couper le souffle.

Mais attention, comme je le disais plus haut, le sommet du volcan est souvent dans les nuages et il y fait beaucoup plus froid et venteux qu’à son pied ! Avant de partir, prévoyez un équipement adapté.

8. Les Saintes

Situées à 20 minutes de bateau de Trois-Rivières, Les Saintes c’est l’endroit à ne pas manquer. Ce petit coin de paradis se compose de deux petites îles, Terre-de-Haut et Terre-de-Bas, et de 7 îlets rocailleux et inhabités.

Sur place, maisons blanches & colorées, scooters & vélos électriques qui arpentent l’île dans tous les sens.

Enorme erreur de la plupart des touristes, qui décident d’explorer l’île à la journée, car en effet, cet archipel mérite d’y consacrer plusieurs jours. Au programme, de merveilleux chemins escarpés, mer turquoise, cocotiers, délicieux restaurants, des hébergements propices au farniente surplombants l’une des plus belles baies du monde.

Pour découvrir les incontournables, découvrez mon article sur les Saintes.

9. Marie Galante

Encore préservée du tourisme, on la surnomme “l’île aux cent moulins”. Relativement différente des autres îles, Marie-Galante a su garder a su garder son authenticité et la fraîcheur de ses habitants. Petit à petit, le tourisme s’installe mais l’île n’en est pas moins dénaturée. Sauvage & calme, elle est connue pour ses cultures de canne à sucre et son fameux rhum « Bielle ».

De très jolies plages bordent Marie Galante… Pour n’en citer que quelques unes :

  • L’Anse de la Feuillère à Capesterre :  au programme sable fin, cocotiers et eau transparente.
  • La plage de Folle Anse : l’endroit idéal pour observer de nombreux oiseaux, mais aussi la ponte des tortues de juin et septembre.
  • L’Anse de Mays – Moustique : une longue baie ornée de palmier et résiniers. Vrai havre de paix où l’on ressent l’étrange sensation, d’être seul au monde.
  • L’Anse Canot : voisine de la plage de Moustique, cette crique est idéale pour la baignade et le snorkelling.

10. La Réserve Cousteau

Espace maritime protégé situé en grande partie sur la commune de Bouillante et celle de Pointe-Noire. Prisée des touristes et des amateurs de plongées, c’est l’endroit rêvé pour réaliser son baptême de plongée.
Située à seulement 5 minutes de la cote, ce spot regorge de poissons tropicaux, tortues, coraux, gorgones, raies en tout genre. Expérience unique garantie !
PS : éloignez-vous de la plage principale pour aller d’admirer les tortues.

Vous pensez à d’autres incontournables à faire ne pas manquer en Guadeloupe ? N’hésitez pas à laisser un commentaire 🙂

Envie d’en savoir plus…

Pour vous aider à organiser votre voyage en Guadeloupe, retrouvez mes autres articles sur le blog :

– 15 jours en Guadeloupe : Itinéraire (en cours)
– Découvrir les Saintes sur plusieurs jours (en cours)
– 3 jours à Marie-Galante (en cours)
– Les plus belles plages de Guadeloupe (en cours)

post a comment